Skip to main content

Plus de 2 ans de surveillance des orages depuis la station spatiale

News flash intro
Depuis avril 2018, l'observatoire ASIM surveille les orages presque sans arrêt depuis la Station spatiale internationale, afin de détecter les événements lumineux transitoires qu'ils peuvent produire dans la haute atmosphère. Après deux ans et demi d’opérations continues, la mission qui devait durer 2 ans, se poursuivra probablement jusqu’à fin 2022. Les observations et les données recueillies par les deux instruments à bord ont permis à l’équipe scientifique de déjà publier des articles scientifiques importants, articles scientifiques importants, illustrés en première page des magazines « Science » et « Nature ».
Body text

Détecter les événements lumineux transitoires dans la haute atmosphère

Prévue à l’origine pour une durée de deux ans seulement, la charge utile ASIM (Atmosphere-Space Interactions Monitor) à bord de la Station spatiale internationale (ISS) surveille les orages sans interruption depuis près de trois ans maintenant, afin d’essayer de détecter les événements lumineux transitoires qui se produisent dans la haute atmosphère telles que les sprites rouges, les jets bleus ou les flash gamma terrestres.

Les deux instruments embarqués, l’un optique et l’autre qui observe dans la longueur d’onde des rayons gamma et X, ont permis de recueillir avec succès des données scientifiques précieuses, ce qui a permis à l’équipe scientifique de déjà publier:

  • un article scientifique important dans le magazine « Science »:  “Un flash gamma terrestre et des émissions ultraviolettes ionosphériques alimentés par la foudre ”
  • un article dans le magazine « Nature » : “Observation of the onset of a blue jet into the stratosphere”

Vers une nouvelle prolongation?

La charge utile ASIM fonctionne nominalement sans anomalies majeures jusqu’à présent. Mais les emplacements pour les charges utiles externes sur l’ISS sont rares et doivent être partagés avec les partenaires internationaux de la station. Fin 2021, la charge utile ASIM devra céder sa place à une plateforme américaine, et la mission prendra donc fin.

La mission microsatellite TARANIS (Tool for the Analysis of Radiation from lightning and Sprites) du CNES était censée compléter et poursuivre les objectifs d’ASIM en continuant l’observation de ces événements transitoires. Malheureusement, en novembre 2020, la fusée Vega transportant TARANIS en orbite synchrone autour du Soleil, a échoué peu après son lancement. Le CNES cherche maintenant des options pour reconstruire le satellite relativement rapidement. En attendant, l’ESA, poussée par une forte communauté scientifique, évalue les possibilités de placer la charge utile ASIM à un autre endroit de la station, pour que la mission ASIM, puisse continuer à fonctionner jusqu’en 2023.

 

Envie d’en savoir plus?

  • Neubert, T., Østgaard, N., Reglero, V., Chanrion, O., Heumesser, M., Dimitriadou, K., Christiansen, F., Budtz-Jørgensen, C., Kuvvetli, I., Rasmussen, I.L., Mezentsev, A., Marisaldi, M., Ullaland, K., Genov, G., Yang, S., Kochkin, P., Navarro-Gonzalez, J., Connell, P.H., and Eyles, C.J. (2020). A terrestrial gamma-ray flash and ionospheric ultraviolet emissions powered by lightning. Science, 367(6474), 183-186. https://science.sciencemag.org/content/367/6474/183
  • Neubert, T., Chanrion, O., Heumesser, M., Dimitriadou, K., Husbjerg, L., Rasmussen, I.L., Østgaard, N., and Reglero, V. (2021). Observation of the onset of a blue jet into the stratosphere. Nature, 589(7842), 371-375. https://doi.org/10.1038/s41586-020-03122-6
Figure 2 body text
Figure 2 caption (legend)
Un flash gamma terrestre et des émissions ultraviolettes ionosphériques alimentés par la foudre. Crédit Science Magazine.
Figure 3 body text
Figure 3 caption (legend)
Observation de l’apparition d’un jet bleu dans la stratosphère. Crédit Nature Magazine.